Un site extraconjugal belge fait son mea culpa

Pas simple de justifier ses activités lorsque l’on propose des services destinés aux personnes infidèles.

Et pourtant, un site adultère belge a décidé de prendre les devants et de s’expliquer sur ce sujet …

Il fallait oser …

C’est un peu comme l’histoire de « l’hôpital qui se fout de la charité » …

Comment un site adultère peut-il oser faire son propre mea culpa ?

Ils l’ont fait …

On croyait avoir tout vu …

Et pourtant …

Le site extraconjugal Adulteres.be tente un grand écart inattendu …

Celui de se positionner comme le premier site extraconjugal à avoir fait sa propre auto-critique / son propre mea culpa !

Et de facto, le site a publiquement fait part (sur son blog) :

  • De son respect pour les personnes qui restent fidèles.
  • Ou encore de son approche lucide concernant l’existence de besoins spécifiquement dédiés aux personnes infidèles.

Cela fonctionne t-il ?

Et bien OUI !

Il faut bien l’avouer, le texte de l’article rempli particulièrement bien son rôle …

  • Les éléments mis en avant répondent bien à la question principale.
  • La conclusion permet par ailleurs de relancer le billet ! Elle permet de renverser la problématique, d’apporter une nouvelle tournure / perspective au débat.
  • Humour, références à sa culture, second degré de circonstance … Ces éléments forgent également la marque d’un bon buzz …