Le choix de l’adultère !

Un choix souvent difficile à prendre

Décider de tromper son mari ou sa femme n’est pas une décision naturelle / simple à prendre.

On ne se marie pas en se disant que l’on trompera un jour son partenaire.

La choix de vivre ensemble s’appuie au départ sur des sentiments forts / sincères.

Remettre en cause ces sentiments représente une transgression difficile à assumer et souvent synonyme de culpabilité / regrets / doutes.

A cela s’ajoute aussi la peur d’être découvert et de perdre pour de bon son conjoint (cf : l’adultère est l’une des premières causes de divorce) …

Et pourtant …

Plus de couples infidèles que de couples fidèles …

Différentes études estiment que près de 2 personnes mariées sur 3 auraient déjà trompé leur conjoint à au moins une reprise.

Si l’on en croit ces études, il y a plus de couples infidèles que de couples fidèles !

Mais alors, pourquoi autant de personnes décident-elles de braver toutes ces contraintes ?

Des nouvelles sources de plaisir …

Quelles sont les principales motivations des personnes infidèles ?

Les réponses à cette question sont en général les mêmes d’une enquête / d’un sondage à l’autre :

Déception conjugale, monotonie, manque affectif, insatisfaction sexuelle, baisse du désir pour son partenaire ou simple envie de découvrir autre chose …

L’un des époux décide alors souvent de chercher son bonheur ailleurs …

Notes :

Certains spécialistes considèrent que l’infidélité est un comportement inhérent à la nature humaine. Selon eux :

  • Les mécanismes de la reproduction humaine ont une influence sur le besoin de d’avoir des relations avec différents partenaires ;
  • Différents phénomènes hormonaux peuvent également expliquer le désir de rencontrer d’autres personnes.
  • L’homme s’attache rarement de manière durable.