Infidélité : un tabou qui tombe ?

L’infidélité est décidément très à la mode en ce moment …

Entre :

  • Le succès du film « Les infidèles » :
  • Les publicités adultères du site Gleeden (en France, en Belgique et en Suisse) ;
  • Les débats suscités dans les grands journaux et sur le web (blogs, forums, réseaux sociaux) ;
  • Les émissions de télé qui abordent ce sujet.
  • Les chroniques des adultères mondains dans la presse people / les tabloïds ;
  • L’émergence de nouveaux sites spécialisés dans les rencontres extraconjugales ;
  • Les hôtels qui proposent la location de chambres à l’heure pour un 5 à 7 ;

… Il semble bien que ce sujet soit de moins en moins tabou …

Discussion

Préambule :

Le fait d’éditer un site dédié aux rencontres extraconjugales n’interdit pas d’avoir un certain recul et un regard critique.

Au contraire, le fait d’être un acteur impliqué dans ce domaine peut apporter un regard éclairé.

Il nous semble justement opportun d’apporter certaines remarques qui – contre toute attente ? – vous sembleront sans doute à contre-courant des discours actuels.

Pour revenir à notre débat …

Le thème de l’infidélité occupe certes le devant de la scène.

Dans le même temps :

L’infidélité intra-conjugale / au sein du couple ne reste t-elle pas un tabou fort ?

Le thème de l’infidélité occupe l’espace social / médiatique.

Mais cela ne veut pas dire que les questions d’infidélité sont abordée de manière libre / franche au niveau du couple.

Les personnes infidèles préfèrent en général éviter de parler de ce genre de chose à leur partenaire.

L’aura médiatique de ce thème est-elle destinée à perdurer ? Les médias ont-ils tous le même recul par rapport au traitement des questions liées à l’infidélité ?

Vous en conviendrez, ces questions sont rarement évoquées dans les grands médias (qui se contentent souvent d’ajouter du bruit au bruit). Ces derniers sont plus enclins à présenter un côté novateur et sexy (souvent assez vendeur) plutôt qu’un côté parfois plus sombre et plus triste.