Georges Feydeau et son regard sur l’infidélité …

L’infidélité est un thème récurrent chez Feydeau.

L’auteur se sert de ce thème mais en amplifiant les procédés comiques / burlesques. Les personnages sont emportés dans une intrigue basée sur l’erreur et le quiproquo.

Les hommes voudraient croire en l’amour. Mais ils trébuchent / se débattent / s’empêtrent dans des situations plus incroyables les unes que les autres.

La vie de Feydeau …

Georges Feydeau (1862-1921) est un personnage connu dans le monde du théâtre. Il est l’auteur de nombreuses pièces à succès et a même donné ses lettres de noblesse à un courant théâtral particulier : les vaudevilles (voir plus bas).

Homme cultivé, curieux … Feydeau était aussi un homme de contradictions …

Ce dernier ne cachait pas son goût pour certaines drogues.

Différentes sources évoquent aussi une certaine attirance pour les hommes.

Mais son amour ira avant tout aux femmes, et en particulier à Marie-Anne Carolus-Duran avec qui il se mariera et aura plusieurs enfants. Ce mariage se soldera toutefois par un échec. L’auteur découvrira que sa femme le trompe. Il décida de faire de même jusqu’au moment où les deux conjoints décidèrent de divorcer.

Ces différentes épreuves vont profondément marquer le dramaturge. Ce dernier va développer un regard critique / ironique / satirique sur les moeurs légères de son époque. L’auteur s’attachera à parler de sujets qui s’éloignent des codes de l’époque. Il n’hésitera pas à aborder des thèmes encore tabous / politiquement incorrects.

Un virtuose du vaudeville

Pour rappel, les vaudevilles sont des comédies légères dont l’intrigue repose en général sur des malentendus / quiproquos.

Les vaudevilles réunissent souvent les ingrédients suivants :

  • Un scénario rythmé.
  • Des personnages qui parlent / agissent souvent avant de réfléchir.
  • Des personnages qui mentent pour se sortir de situations incongrues / cocasses / ridicules.

Feydeau maîtrisait parfaitement ce genre. Ses différentes pièces de théâtre / nouvelles (Tailleur pour dames, Tailleur pour dames, Le Fil à la patte, Le Dindon etc) regorgent d’histoires où amour, passion, mensonges et infidélité représentent un fil conducteur permanent.

L’infidélité dans les oeuvres de Feydeau

Le thème de l’infidélité occupe une place particulière dans les oeuvres de Feydeau.

Feydeau aborde ce sujet dans la plupart de ses textes. Une manière de mettre l’accent sur certaines hypocrisies propres aux relations conjugales …

L’image du couple – parfait en apparence …

Le fait de décider de vivre à deux ou de se marier est un choix partagé.

Mais la vie en concubinage n’est pas toujours sans nuages.

Contrariétés, routine, perte de désir, crispations, routine etc …

Tout le monde le sait : avoir des doutes et se poser des questions sur son couple peut arriver à n’importe qui.

Certaines personnes :

  • Décident de parler de ce genre de sentiments à leur partenaire ;
  • Décident de faire un break ou de se séparer ;
  • Préfèrent attendre en espérant que les choses s’amélioreront ;
  • Sont amenées à faire un arbitrage entre leurs sentiments et leurs désir de vivre de nouvelles expériences.

Pour Feydeau, il ne s’agit pas seulement de faire ce constat. L’auteur va plus loin.

  • Feydeau aborde généralement ces questions sur un ton comique. Un humour parfois potache mais qui fait souvent mouche. Et ce pour une raison simple : tout le monde peut s’identifier au rôle d’un de ces personnages.
  • Dans ses oeuvres, les hommes croient pouvoir tromper leurs femmes sans éveiller les soupçons. Les personnages infidèles doivent faire preuve d’inventivité / de stratagèmes en tout genre pour cacher leur escapades / double vie. Mais ces mensonges provoquent à leur tour de nouvelles scènes à rebondissements.
  • Les femmes ne sont pas dupes. Les hommes se font souvent prendre à leur propre jeu.
  • Feydeau exploite ces sujets / situations à l’extrême, en poussant les curseurs à tous les niveaux.

A travers ces récits, Feydeau nous amène à prendre de la distance et à nous interroger sur l’image même du couple.

Que cache ce besoin de tromper son conjoint ou sa conjointe ? L’infidélité n’est-elle pas un phénomène « naturel » ? Ce comportement demeure-t-il l’apanage presque exclusif des hommes ? Pourquoi tant de tabous autour de ce sujet ? Les cocus sont-il aussi faciles à berner que ce que l’on peut croire ?

La discussion continue

Défiant le bon gout, le politiquement correct, les valeurs puritaines ou conservatrices, les textes de Feydeau se démarquent des comédies habituelles, aussi bien sur le fond que sur la forme.

Ces récits permettent de rire de sujets délicats et de prendre un certain recul sur nos doutes / espoirs / illusions …

Les choses sont-elles réellement différentes aujourd’hui ? …