Adultère = baisse de popularité des politiques ?

Le scandale du trio Hollande / Gayet / Trierweiler, est une première en France.

Pourquoi ?

Plusieurs raisons à cela …

Il y a en France une certaine indifférence et une certaine discrétion historique (diffusion contrôlée par l’état des informations relevant de la vie privée de certaines personnalités politiques influentes) face aux affaires d’adultère d’hommes ou de femmes qui exercent des responsabilités importantes sur le plan politique.

  • D’une part parce que la France est le pays du monde qui tolère visiblement le mieux l’infidélité (selon un sondage Ifop qui reste d’actualité).
    – 53% des français considèrent que la tromperie n’est pas moralement inacceptable.
    – Contre 40% en Allemagne et 36% en Italie.
  • Et d’autre part parce que la presse a longtemps été plus réticente qu’ailleurs à révéler ce genre d’affaire …
    – Exemple : le silence généralisé autour de l’existence cachée de Mazarine Pingeot, fille adultérine de l’ancien président français François Mitterrand.

Discussion :

Ailleurs en Europe – sauf peut-être en Suisse -, les scandales d’infidélité sont parfois plus médiatisés.

Pour autant, ces scandales nuisent rarement à ceux qui en font l’objet.

  • A la fin des années 80 en Grèce, le ministre Andreas Papandreou trompe sa femme avec une hôtesse de l’air. Il finit par s’afficher avec elle, et la foule l’applaudit.
    – Sa popularité semble renforcée et il est même réélu quelques années plus tard.
  • Comme souvent, c’est aux Etats-Unis que les phénomènes d’infidélité ont été le mieux étudié.
    – Scott Basinger de l’Université de Houston a compilé tous les scandales impliquant des membres de l’assemblée nationale américaine depuis 1973. Il en a trouvé une 40aine … Et ces scandales incluent non seulement l’adultère, mais aussi le recours à la prostitution ou encore le harcèlement sexuel.

Il s’avère que les politiciens engagés dans ces affaires ne perdent en moyenne que 5 points lorsqu’ils se représentent à des élections législatives.

En somme, que ce soit en Europe ou aux Etats-Unis, les affaires d’infidélités provoquent rarement des conséquences bien graves.

Ce constat semble se vérifier avec F. Hollande.

Cet épisode n’a eu qu’un effet marginal sur sa popularité …